🔥 ¡PURA EXPERIENCIA! 🧗🏾‍♀️ Los mejores barrancos de Cataluña y España te están esperando ¡Reserva ya! ➤

Entretien avec Asier Urzelai: la nature et le sport comme mode de vie

Plongez dans le monde des sports de plein air avec Asier Urzelai, amoureux de la nature et expert en activités de plein air.

Originaire d’Estella-Lizarra en Navarra, Asier a fait de sa passion pour les activités de plein air une partie intégrante de sa vie. Il est actuellement guide d’eaux vives dans sa ville natale et passionné de canoë-kayak, de surf et de snowboard. Il partage également sa passion et ses connaissances avec d’autres aventuriers.

Parlez-moi un peu de vous et de la manière dont vous êtes entré dans le monde du plein air

Asier raconte comment, très jeune, il a découvert par hasard ce qui allait devenir l’une de ses grandes passions, les sports de plein air.

Asier: Mon histoire a commencé en deuxième année d’école secondaire. Avec un ami de la classe, nous avons vu des gens escalader une falaise dans le village. Nous avons été frappés par l’utilisation de cordes, nous les avons donc interrogés sur cette activité et ils nous ont dit qu’il s’agissait d’escalade.

Bien sûr, il nous est apparu évident à ce moment-là que nous devions l’essayer nous-mêmes.

A Lizarra nous avons un club de montagne, nous sommes allés demander et ils nous ont laissé du matériel (corde, baudriers et un 8 pour l’assurage). Nous parlons d’environ 2002. Nous avons eu la chance que dans notre village il y avait des gens qui commençaient à s’équiper, donc nous avions des ancrages de spit déjà en place. Je sais que je n’ai pas dit que nous avions des ancres à spits, parce que nous n’en avions pas. En fait, nous avons dû grimper sur l’arrière du rocher pour pouvoir accrocher la corde au relais et commencer à grimper.

Au bout de quelques années, quand j’ai dû choisir mes études, comme vous pouvez l’imaginer, je me suis inscrite à un diplôme d’activités physiques et sportives en milieu naturel. Ensuite, j’ai obtenu un diplôme de technicien du sport. Dans ce diplôme, j’ai commencé par le kayak, qui est actuellement mon sport et celui pour lequel je suis le plus qualifié.

Quel est votre sport d’aventure préféré et pourquoi?

Bien qu’il se soit lancé dans l’aventure de l’escalade, Asier admet que ses sports préférés se situent actuellement sur l’eau.

Asier: Actuellement, le kayak et le canyoning sont mes plus grandes passions. L’eau m’apporte des choses que d’autres moyens n’apportent pas. Pour plaisanter, je dirais que c’est pour les paresseux, car il s’agit de descendre et non de monter.

Pourriez-vous nous faire part de votre meilleur souvenir ou expérience?

Pour Asier, la tâche de choisir un seul souvenir ou une seule expérience est compliquée par la grande passion qu’il éprouve pour le sport et le dévouement qu’il y met corps et âme chaque jour.

Asier: Ma vie s’est forgée autour de ces sports, j’ai vécu grâce à eux, avec eux et pour eux. Il est impossible de choisir un seul moment.

Quels sont, selon vous, les plus grands défis auxquels le secteur du plein air (ou votre sport) est confronté aujourd’hui?

Asier réfléchit aux difficultés de travailler dans ce secteur, comme l’intrusion de la main-d’œuvre ou les interdictions de pratiquer un sport malgré la prise en compte de l’impact sur l’environnement.

Asier: D’une part, l’intrusion de la main-d’œuvre, en plus de la différence de qualification entre les communautés autonomes.

Et d’autre part, surtout dans le domaine de l’escalade, l’énorme interdiction de grimper dans de nombreuses falaises de Navarra.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui n’a jamais essayé ce sport d’aventure?

Asier partage ses conseils les plus importants pour ceux qui veulent se lancer dans le monde du plein air, en insistant sur l’importance de connaître son propre niveau et le niveau du sport en question.

Asier: Il devrait être obligatoire de faire quelque chose d’aventureux une fois par an!

Plus sérieusement, la peur est normale, mais il faut aussi savoir qu’il y a des niveaux pour tout le monde dans ces sports. On peut toujours faire du kayak dans un marais ou sur un lac au lieu de faire de l’eau vive, mais l’essentiel est de se faire plaisir quel que soit son niveau.

Quelle activité de la plateforme RocRoi aimeriez-vous faire et que vous n’avez pas encore essayée?

Asier commente l’activité qu’il aimerait essayer avec RocRoi dans le futur, qui, nous l’espérons, n’est pas si lointain.

Asier: La route des motoneiges est une épine dont je me débarrasserai un jour.

Par sa passion et son travail, Asier montre clairement que l’on peut trouver l’aventure même dans l’endroit le plus inattendu, il suffit d’être là au bon moment.